Je dis que je la trouverais fort drôle, répondit Franz, si elle était arrivée à un autre qu'à ce pauvre Albert. Le fait est, dit le comte, que si vous ne m'aviez pas trouvé là, c'était une bonne fortune qui coûtait un peu cher à votre ami . mais, rassurezvous, il en sera quitte pour la peur. Et nous allons toujours le chercher . demanda Franz. Pardieu . d'autant plus qu'il est dans un endroit fort pittoresque. sac longchamp le pliage pour homme Connaissezvous les catacombes de SaintSébastien . Non, je n'y suis jamais descendu, mais je me promettais d'y descendre un jour. Eh bien, voici l'occasion toute trouvée et il serait difficile d'en rencontrer une autre meilleure. Avezvous votre voiture . Non. Cela ne fait rien . on a l'habitude de m'en tenir une tout attelée, nuit et jour. sac imitation longchamp pas cher Tout attelée . Oui, je suis un être fort capricieux . il faut vous dire que parfois en me levant, à la fin de mon dîner, au milieu de la nuit, il me prend l'envie de partir pour un point du monde quelconque, et je pars.» Le comte sonna un coup, son valet de chambre parut. «Faites sortir la voiture de la remise, ditil, et ôtez en les pistolets qui sont dans les poches, il est inutile de réveiller le cocher, Ali conduira.» Au bout d'un instant on entendit le bruit de la voiture qui s'arrêtait devant la porte. Le comte tira sa montre. sac longchamp pliage cuir pas cher «Minuit et demi, ditil, nous aurions pu partir d'ici à cinq heures du matin et arriver encore à temps . mais peutêtre ce retard auraitil fait passer une mauvaise nuit à votre compagnon, il vaut donc mieux aller tout courant le tirer des mains des infidèles. Êtesvous toujours décidé à m'accompagner . Plus que jamais. Eh bien, venez alors.» Franz et le comte sortirent, suivis de Peppino. À la porte, ils trouvèrent la voiture.